ALEPH prépare sa rentrée pour l’année 5770

sept_15_2009_IMG_1855Aleph fait sa rentrée Les Journées thématiques, nous les poursuivons une fois par mois, la première est prévue le dimanche 18 octobre sur : « Qui est Juif ? ».

Cette année au Beth Hamidrach (« maison d’interprétation »), nous lançons un thème par mois à raison d’une fois par semaine, le mardi de 19h30 à 21h. Nous commençons par le mois d’initiation à l’étude et à l’exégèse juives par l’enseignant Haïm Hazan, les mardi 12, 20, 27 octobre ainsi que le mardi 24 novembre. Il sera suivi du mois d’initiation au Talmud par le rabbin Schachar Orenstein de la Spanich et Portuguese Congregation, les mardi 1, 8,15 et 22 décembre. En janvier, nous aurons le mois d’initiation à la Kabbale…..Le Beth Hamidrach aura aussi le plaisir d’inviter le rabbin Mordekhaï Chriqui, directeur de recherches à l’Institut Ramhal de Jérusalem pour une conférence sur « Le problème du mal dans la Kabbale », le jeudi 5 novembre à 20h. A cette occasion, il nous présentera son dernier ouvrage, « Le Roi du monde, le règne de l’Unité« , éditions Ramhal, Jérusalem, 2009.

Parmi les nouveautés de l’année :  la création du café littéraire en alternance avec le café théâtral de Aleph afin de mieux ancrer Aleph dans la réalité québécoise. Dans le café littéraire, nous inviterons des auteurs québécois (romanciers, essayistes ou autres) dont les ouvrages contiennent une référence à la culture juive. Au sein du café théâtral, nous organiserons des lectures de pièces à thèmes juifs et en français ainsi que des débats après des représentations théâtrales. Le premier « Ecritures et Génocide » aura lieu le jeudi 22 octobre à 21h30 après la représentation théâtrale sur « Etty Hellisum » au Centre Ségal des Arts de la scène, avec Davy Trop, survivant de l’Holocauste, Iris Aguettant et Cécile Maudet, comédiennes, Alexandra Pleshoyano, auteure du livre « J’avais encore mille choses à te demander » et NathalieSirois de l’Institut canadien pour l’éducation sur les génocides (ICESG). En partenariat avec le Centre commémoratif de l’Holocauste à Montréal, le Centre Ségal des arts et avec la collaboration de www.atuvu.ca

Le département de Théologie et de Sciences des religions de l’Université de Montréal a souhaité, après notre université d’été en juillet dernier, renouveler l’expérience académique avec Aleph – nous en réjouissons et réfléchissons à cette nouvelle perspective qui donnera sans doute lieu cette année à trois crédits universitaires. Rendez vous donc au cours de l’année pour une autre collaboration avec l’UDM.

A titre personnel, je continuerai à donner des conférences sur les problématiques de Femmes et Judaïsme avec le groupe des femmes juives francophones ainsi qu’une initiation à « la parachat hashavoua » (le passage de la Torah que l’on lit chaque semaine à la synagogue) à l’heure du brunch, probablement tous les mercredi.

Un certain nombre d’entre vous ont souhaité avoir accès aux conférences ou cours de Aleph sur internet – nous planchons donc avec la vidéaste Abigaïl Hirsch sur cette perspective éducative et pédagogique.

Nous espérons que ces nouvelles activités permettront de mieux faire connaitre ALEPH qui œuvre, dans une dimension ouverte et plurielle, à la découverte et à l’approfondissement des connaissances juives.

Dr Sonia Sarah Lipsyc

Dr Sonia Sarah Lipsyc

Sonia Sarah Lipsyc est directrice de ALEPH,le Centre d’Études Juives Contemporaines de la Communauté Sépharade Unifiée du Québec (CSUQ), depuis sa création en 2009. Docteur en Sociologie, Sonia Sarah Lipsyc est également auteure, chercheure, enseignante et dramaturge. Elle est chercheure associé à l'Institut d'Études Juives Canadienne de l'Université Concordia (Montréal). Elle a créée, en 2012, une unité de Recherches au sein de ALEPH sur «Judaïsmes et Questions de Société» ainsi qu'un site de ressources sur ces thématiques (http://judaismes.canalblog.com). Elle a notamment écrit "Salomon Mikhoëls ou le testament d'un acteur juif" (2002) et dirigé la publication de Femmes et judaïsme aujourd’hui, In Press (2008). «Eve des limbes revenue ou l'interview exclusive de la première femme (ou presque) de l'humanité» a été mise en ondes sur France Culture (2011) et mise en espace en anglais à l'Université de Brandeis (Boston) en 2012. Sa dernière mise en scène, «Sauver un être, sauver une monde» a été représentée devant des centaines d'élèves du secondaire à Montréal. Elle a participé à plus de cinquante émissions de télévision sur le judaisme (France 2, Chaine Histoire). En 2011, elle a reçu le Prix d’excellence enéducation juive de la Fondation Samuel et Brenda Gewurz de la BJEC (Bronfman Jewish Education Center).

Les commentaires sont fermés